Crédit photo : Unsplash

[/et_pb_text]

Investir dans l’immobilier est à la portée de tous, pas besoin d’être un professionnel où un investisseur aguérit. Cependant, pour ne pas tomber dans des pièges qui pourraient vous coûter plus d’argent que l’investissement ne vous en rapporte il faut être attentif. Certains types d’investissements comme l’ancien et le locatif comportent des frais annexes, des risques à avoir en tête. De plus, il est important de garder en tête la raison principale de votre investissement. 

[/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

#1 : Les pièges à connaître avant d’investir dans l’ancien

investir ancien

Crédit photo : Unsplash

En effet, en ce qui concerne l’investissement dans l’immobilier ancien les pièges à eviter sont principalement à propos des frais cachés. Avant toute signature, il est important de démander et d’évaluer le coût des travaux à effectuer. Vous pouvez vous faire accompagner par des professionnels comme par exemple des artisans qui établiront pour vous un devis précis des sommes à investir par la suite. S’il s’agit d’un appartement en copropriété faites attention aux éventuels travaux qui concernent l’immeuble. Demandez où en est la trésorerie, si des charges sont encore impayés à ce jour, quels sont les dates des derniers projets de réaménagements. Les espaces communs comme les espaces verts, les ascenseurs, les parkings etc représentent des coûts mensuels supplémentaires non négligeable. 

#2 : L’immobilier locatif quels pièges à eviter ? 

Il est important lors de ce type d’investissement de garder en tête que vous achetez pour que d’autres personnes y vivent. L’appartement ou le bien immobilier en question doit avant tout être adapté aux types de locataires (étudiants, familles, couple). Ne privilégiez donc pas un bien pour lequel vous avez eu un coup de coeur au détriment de l’emplacement qui est un critère principal pour le succès d’une location. Dans l’idéal, rester proche des commerces, des transports en communs et des écoles est un bon angle d’approche pour investir dans l’immobilier de location. 

Les pièges à eviter concernent aussi l’environnement global du bien, les nuisances sonores, la population, les projets urbains en cours et à venir. Tout cela pourraît avoir un impact négatif sur la location future et être un manque à gagner pour vous.

investissement locatif

Crédit photo : Unsplash

#3 : Ne pas visiter le bien immobilier

visite immobilier

Crédit photo : Unsplash

Beaucoup d’offres avec des dispositifs fiscaux intéressants peuvent paraître être une bonne idée, cependant elles révèlent souvent plusieurs pièges à éviter. Par exemple, cela peut influer sur votre envie d’acheter le bien et vous pousser à signer sans même avoir visiter. Le trajet est parfois long et coûteux il est vrai mais vous ne le regretterez pas. Cela vous permettra d’avoir toutes les informations en mains. Même si les dispositifs pinel concernent l’investissement neuf et que parfois vous pouvez investir directement en voyant le plan du projet. Il est tout de même très important de suivre à la trace avec minutie les détails de l’avancée des travaux. En effet, investir dans un logement neuf ne veut pas dire que vous évitez tous les pièges possible. 

#4 : Ne pas évaluer le temps de gestion

En effet, que vous investissiez dans un bien pour faire du locatif ou non tous les aspects sont à prendre en compte si vous voulez éviter les pièges. Pour un investissement locatif, il faudra penser aux frais de gestion comme la remise en état après chaque locataire, le remplacement des objets/meubles déteriorés.

Car qui dit nombreux locataires dit également vieillissement plus rapide des lieux. Il faudra également s’occuper de faire les visites, rédiger les contrats de locations etc.

Evidemment ces tâches sont sous-traitables mais elles représenteront des frais annexes à prendre en compte également. La rentabilité sera donc moindre mais c’est une tranquilité d’esprit que vous aurez. Un investissement prend du temps et parfois les propriétaires sont vites débordés par la situation. 

 

investir pièges

Crédit photo : Unsplash

Crédit photo : Unsplash

Investir dans l’immobilier est à la portée de tous, pas besoin d’être un professionnel où un investisseur aguérit. Cependant, pour ne pas tomber dans des pièges qui pourraient vous coûter plus d’argent que l’investissement ne vous en rapporte il faut être attentif. Certains types d’investissements comme l’ancien et le locatif comportent des frais annexes, des risques à avoir en tête. De plus, il est important de garder en tête la raison principale de votre investissement. 

#1 : Les pièges à connaître avant d’investir dans l’ancien

investir ancien

Crédit photo : Unsplash

En effet, en ce qui concerne l’investissement dans l’immobilier ancien les pièges à eviter sont principalement à propos des frais cachés. Avant toute signature, il est important de démander et d’évaluer le coût des travaux à effectuer. Vous pouvez vous faire accompagner par des professionnels comme par exemple des artisans qui établiront pour vous un devis précis des sommes à investir par la suite. S’il s’agit d’un appartement en copropriété faites attention aux éventuels travaux qui concernent l’immeuble. Demandez où en est la trésorerie, si des charges sont encore impayés à ce jour, quels sont les dates des derniers projets de réaménagements. Les espaces communs comme les espaces verts, les ascenseurs, les parkings etc représentent des coûts mensuels supplémentaires non négligeable. 

#2 : L’immobilier locatif quels pièges à eviter ? 

Il est important lors de ce type d’investissement de garder en tête que vous achetez pour que d’autres personnes y vivent. L’appartement ou le bien immobilier en question doit avant tout être adapté aux types de locataires (étudiants, familles, couple). Ne privilégiez donc pas un bien pour lequel vous avez eu un coup de coeur au détriment de l’emplacement qui est un critère principal pour le succès d’une location. Dans l’idéal, rester proche des commerces, des transports en communs et des écoles est un bon angle d’approche pour investir dans l’immobilier de location. 

Les pièges à eviter concernent aussi l’environnement global du bien, les nuisances sonores, la population, les projets urbains en cours et à venir. Tout cela pourraît avoir un impact négatif sur la location future et être un manque à gagner pour vous.

investissement locatif

Crédit photo : Unsplash

#3 : Ne pas visiter le bien immobilier

visite immobilier

Crédit photo : Unsplash

Beaucoup d’offres avec des dispositifs fiscaux intéressants peuvent paraître être une bonne idée, cependant elles révèlent souvent plusieurs pièges à éviter. Par exemple, cela peut influer sur votre envie d’acheter le bien et vous pousser à signer sans même avoir visiter. Le trajet est parfois long et coûteux il est vrai mais vous ne le regretterez pas. Cela vous permettra d’avoir toutes les informations en mains. Même si les dispositifs pinel concernent l’investissement neuf et que parfois vous pouvez investir directement en voyant le plan du projet. Il est tout de même très important de suivre à la trace avec minutie les détails de l’avancée des travaux. En effet, investir dans un logement neuf ne veut pas dire que vous évitez tous les pièges possible. 

#4 : Ne pas évaluer le temps de gestion

En effet, que vous investissiez dans un bien pour faire du locatif ou non tous les aspects sont à prendre en compte si vous voulez éviter les pièges. Pour un investissement locatif, il faudra penser aux frais de gestion comme la remise en état après chaque locataire, le remplacement des objets/meubles déteriorés.

Car qui dit nombreux locataires dit également vieillissement plus rapide des lieux. Il faudra également s’occuper de faire les visites, rédiger les contrats de locations etc.

Evidemment ces tâches sont sous-traitables mais elles représenteront des frais annexes à prendre en compte également. La rentabilité sera donc moindre mais c’est une tranquilité d’esprit que vous aurez. Un investissement prend du temps et parfois les propriétaires sont vites débordés par la situation. 

 

investir pièges

Crédit photo : Unsplash